Enogrid

Author picture

Diversification et diffusion de l’autoconsommation collective

Tous les trimestres, Enogrid publie sa newsletter dédiée à l’autoconsommation collective en France. Afin de tenir les abonnés informés des développement clés du secteur, elle offre une synthèse des derniers évenement ainsi que des mises à jour sur les initiatives d’Enogrid.

 

Au sommaire de cette édition :

L'édito de cette newsletter

Il y a des signes qui ne trompent pas : cette année, la Journée de l’autoconsommation collective a rassemblé plus de 270 professionnels à Lyon. C’est tout un écosystème qui s’est réuni pour construire l’avenir de l’autoconsommation collective en France. 

 

Une belle réussite dont nous sommes fiers, mais qui n’a finalement rien d’étonnant pour un secteur en pleine évolution !

 

Déjà, des évolutions sur le plan opérationnel, comme l’expliquaient nos invités lors des tables rondes du 4 juin. La puissance d’installation moyenne des projets d’ACC augmente de 20 % par an depuis 2021, et cette tendance va se poursuivre avec l’arrivée des industriels et des développeurs d’EnR sur le marché. De plus, les moyens de production vont se diversifier : le photovoltaïque tire aujourd’hui la filière, mais l’hydroélectricité fait son chemin (on compte déjà une dizaine d’opérations en service), tout comme l’éolien (le lancement des premiers projets est prévu pour 2025).

Evolution de la capacite de production en ACC

On note également des évolutions sur le plan réglementaire. Tout d’abord, avec le passage au pas de temps de 15 minutes, à compter du 9 octobre 2024. Mais aussi, avec la sortie des décrets pour l’autoconsommation collective étendue de gaz renouvelable, qui s’apparentent à ceux sur l’électricité (notamment sur les périmètres), bien qu’on note des différences sur le calcul de la répartition et la limite de puissance.

 

Des évolutions très positives qui contrastent malheureusement avec d’autres : nous sommes toujours en attente du S24 pour le petit sol jusqu’à 1 MWc, et l’État a remis en cause la tranche 100-500 kWc du S21. Une nouvelle qui a fortement secoué la filière et sur laquelle nous vous tiendrons informés.

 

Côté Enogrid, ce trimestre a été tout aussi riche, comme nous aurons l’occasion de le voir au fil de cette newsletter. Je suis très heureux d’avoir officialisé notre 1er partenariat international avec Énergie Commune, pour déployer l’autoconsommation collective dans la région de Bruxelles ! Nous avons aussi franchi une grande étape dans l’accomplissement de notre vision d’entreprise avec le lancement, début juin 2024, de Mon énergie collective : la nouvelle plateforme de mise en relation entre producteurs et consommateurs.

 

L’autoconsommation collective impacte déjà la consommation d’électricité de quelques milliers de Français. Il ne tient qu’à nous de diffuser ce modèle à grande échelle pour ancrer la transition énergétique dans les territoires et permettre au plus grand nombre d’en bénéficier.

 

– Rémi Bastien, président d’Enogrid